Les 3 outils du psychomotricien

outils et médiations

Que faire avec ces infographies ?

Partage cette infographie sur Facebook pour faire connaître notre métier.

 

Le bilan psychomoteur  permet d’évaluer les difficultés du patient mais également ses potentialités, à un instant donné. Le psychomotricien récolte ainsi des éléments sur sa construction psychocorporelle. Par ailleurs, le bilan crée un premier contact, il pose donc les jalons de l’alliance thérapeutique.

Puis, au vu des résultats de l’examen psychomoteur, le psychomotricien élabore un projet thérapeutique avec plusieurs objectifs de travail (comme, par exemple, chercher à développer une attitude d’écoute des sensations, diminuer l’anxiété en enrichissant la perception de soi, accéder à d’autres sensations corporelles que la tension ou la douleur, travailler sur la régulation tonique pour améliorer la motricité fine, développer une meilleure connaissance de son corps afin de perfectionner la structuration spatiale ou la capacité de s’orienter dans l’espace etc … etc .. ) 

Bien sur le projet thérapeutique s’adapte au cas par cas. Pour élaborer un projet thérapeutique, le psychomotricien tient compte des éléments observés durant le bilan, du motif initial de la consultation en psychomotricité et des attentes de la personne qui vient consulter.

Ensuite, le choix de la médiation se pose.

La médiation est ce qui sert d’intermédiaire entre soi et l’autre, c’est-à-dire que c’est un support qui à la fois sépare et relie. POTEL C., 2010.

La médiation est donc un outil de travail. En psychomotricité, elle met en jeu le corps comme moyen d’expression et de communication. Le corps exprime des émotions et des sensations, et le psychomotricien imprime par la médiation corporelle des expériences à vivre, à ressentir qui s’inscrivent dans le corps.

Le psychomotricien s’intéresse donc au corps comme lieu d’expression de soi mais aussi à travers la médiation corporelle comme lieu d’impression.  JOLY L., SADIGH M., 2008.

Mais, quelle que soit la médiation utilisée, l’objectif thérapeutique reste inchangé. Ainsi, il existe une multitude de moyens de répondre à un projet thérapeutique donné. Le patient pourra choisir avec le psychomotricien la médiation qui le convient le mieux. (relaxation, toucher thérapeutique, danse, chant, yoga, tai-chi, arts du cirque, arts martiaux, sculpture etc ..)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>